Messages

Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir Les inscriptions en ligne sont en coursNous suivons de près la situation avec le covid-19 et la Santé public. Détails à venir

Préface

La crosse est l’un des premiers sports organisés en Amérique du Nord. Bien qu’il ait d’abord été pratiqué comme jeu ou rituel par les Premières Nations, ce sport a fait de plus en plus d’adeptes parmi les populations non autochtones au milieu du 19e siècle.

Lorsque l’Association canadienne de crosse est créée en 1867, elle constitue la première organisation sportive du Dominion du Canada.

Le sport de La crosse connait un essor fulgurant depuis quelques années en Amérique du Nord, et plus particulièrement au Québec.  La Fédération de Crosse du Québec vise le développement de programme de Crosse dans chacune des régions de la province.  C’est dans cet objectif que nous vous présentons ce document de support pour le développement d’un programme de crosse dans votre établissement.

 

 Histoire de la crosse

L’histoire de La crosse est difficile à retracer, puisque les faits se mélangent souvent aux histoires et aux mythes, et de nombreux aspects de l’histoire de ce sport sont associés au folklore. 

L’une des légendes les plus célèbres au sujet de la crosse date de la rébellion de Pontiac de 1763 : le chef des Outaouais aurait en effet organisé une partie afin de distraire les soldats britanniques et d’ainsi pénétrer dans le fort Michilimackinac, dans ce qu’on appelle aujourd’hui le Michigan. 

Les guerriers autochtones jouent toutefois à des sports similaires depuis des siècles.

 Évolution du sport moderne

En septembre 1860, un mois après la visite du prince de Galles, un jeune dentiste du nom de William George Beers écrit une brochure qui définit certaines règles et instructions pour le sport qui, jusque-là, n’avait aucun règlement écrit.

Celui que l’on considère comme le père de la crosse moderne crée non seulement un ensemble de règles de jeu, mais remplace également la balle en cuir de chevreuil par une balle en caoutchouc.

En 1867, le sport fait son apparition à l’étranger, au moment où le capitaine W. B. Johnson organise un voyage en Angleterre; le groupe est constitué de seize joueurs de Kahnawake et de joueurs amateurs du Montreal Lacrosse Club.

 La crosse, sport national du Canada ?

La mythologie entourant la crosse abonde toujours, en particulier en ce qui a trait à son statut de sport national au Canada.  William George Beers est à ce point passionné par ce sport qu’il veut à tout prix en faire le sport national, même si, à l’époque de la Confédération, le criquet est le sport d’été le plus pratiqué au pays.

En 1867, l’Association canadienne de crosse, première organisation sportive du Dominion, est créée et adopte comme devise « Notre pays, notre jeu ».  William George Beers fait campagne pour que la crosse soit nommée sport national et prétend que le Parlement reconnaît officiellement sa requête en 1867.  Nombreux sont ceux qui le croient, mais il n’y a à ce jour aucune preuve que le parlement n’a jamais reconnu officiellement la crosse en tant que sport national à cette époque.

Pourtant, il s’agit du sport national de facto pendant des décennies.  En 1994, toutefois, un ardent amateur de hockey et membre du Parlement, Nelson Riis, introduit un projet de loi d’initiative parlementaire qui déclare que le hockey est le sport national du Canada.  Après un long débat, le projet de loi est modifié afin de proclamer le hockey sport national d’hiver et la crosse, sport national d’été. La Loi sur les sports nationaux du Canada reçoit l’accord royal en mai 1994.

Partenaires

Équipe Sylvie Sauvé
Équipe Sylvie Sauvé
BM Portes et Fenêtres
Rousseau Sports
CEDMA Finance  - Capital immo Privé
Équipe Sylvie Sauvé
Équipe Sylvie Sauvé
BM Portes et Fenêtres
Rousseau Sports
CEDMA Finance  - Capital immo Privé
Équipe Sylvie Sauvé
Équipe Sylvie Sauvé
BM Portes et Fenêtres
Rousseau Sports
CEDMA Finance  - Capital immo Privé

Social

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Dernières nouvelles